1. Les préparatifs

Vendredi 6 Septembre 16H.

Comme la première édition, c’est la débandade. On sait ce qu’on doit faire mais on sait que ça met du temps. Aller chercher le matos chez LDLC, tout décharger, prendre la boisson et la bouffe, tout installer, tout brancher, tout tester.

Un casse-tête ! Forcément il nous manque quelques tables et quelques rallonges donc quelques coups de fils et c’est arrangé. Ouf, merci maman !

Plus tard dans la soirée, quand tous les câbles sont sortis, une visite impromptue nous arrête dans note progression.

“Bonjour on a réservé la salle !”

“Ah nan c’est nous.”

“Ah non regardez c’est marqué sur un carnet officiel !”

Ok donc là on a une petite dizaine de personnes qui nous demande de libérer la salle pour quelques heures. Évidemment ce n’est pas possible et un compromis est trouvé : on libère la petite salle à côté pour que ces personnes puissent mener à bien leur réunion.

23H. Nous sommes complètement fatigués mais il ne reste pas énormément à faire (quelques branchements). On décide d’aller se coucher et on se donne rendez-vous le lendemain très tôt.

2. Le Grand Jour

LE GRAND JOUR. THE D DAY. La G-Lan#2 va commencer.

Pendant que Sacha s’affaire aux derniers branchements, Lucas essaye tant bien que mal de récupérer les différents bénévoles et d’arriver le plus vite possible !

Les joueurs doivent arriver entre 8h et 10h. Finalement ils décident tous d’arriver entre 7h55 et 8h10. SUPER. Et c’est parti pour 2h à faire des dizaines d’allers-retours. On doit esquiver les fils qui jonchent le sol, répondre aux parents qui s’impatientent.

“Quand est-ce que l’événement va commencer ? Parce qu’il est 8h35, on est arrivé à 8h et mon fils veut jouer”.

Je suis désolé Messieurs/dames mais j’ai tout aussi hâte que vous de commencer ! Je suis pâle, je transpire, je suis fatigué donc je vous promets que j’ai envie que ça commence !

Bref, après 2h où on arrive à tout lancer correctement, le moment fatidique arrive.

Il est 10h30 et on va lancer officiellement la première partie (une partie d’échauffement). Mais d’abord on rallume le routeur qui fait des siennes.

Allez 15min plus tard, 10h45, on va lancer la première partie, super. On n’a que 1h de retard c’est super c’est rien pour une lan !

Malheureusement le destin nous tombe dessus. Coupure de courant.

On panique, on se dit “Mais la salle tient largement 50 pc/ consoles. On cherche, on se questionne, on répond “je sais pas”.

Après quelques minutes de fouilles, on trouve la coupable. Une brocante, qui a lieu juste au dessus de nos têtes, organise une buvette à quelques mètres de chez nous et, vous l’aurez deviné, plusieurs friteuses et autres machines à hot-dog sont branchées. Mais pas branchées n’importe où. Elles sont sur le même disjoncteur que nous.

Après l’avis d’un électricien, aucun doute. C’est la friteuse la coupable.

Suite à cette découverte et après d’âpres conversations et un petit coucou des 50 joueurs qui vont parler aux tenants de la buvette… On obtient gain de cause !

Il est 13h30 tout le monde a mangé, la lan va vraiment commencer !

3. Fin de la G-Lan#2 et épilogue

Tout se passe bien, on enchaîne les parties. Puis vient 15H et l’heure des gaufres. Oui vous avez bien lu, maintenant c’est le gaufrier qui nous a fait sauté les plombs (jeu de mots ou pas). Bref, vers 16h30 tout se remet dans l’ordre et on a pu enchaîner tranquille, dans le calme, la bonne humeur et les petits trashtalk jusqu’à 19h30 (on a voté pour une game de plus pour palier au retard).

Pour expliquer le contenu et les gains de la G-Lan#2, c’était ça :

500 euros de cashprize répartis entre 5 joueurs, un trophée, un pack souris/ clavier/ tapis pour le joueur ayant fait le plus de kills (celui qui a tué le plus de monde durant la lan). Le top 1 et top kill a été remporté par notre pépite made in Gamestep, Boomiavec2o, dit Boomi pour les intimes. Ce jeune homme est un monstre et il n’est pas exclu de le voir d’en d’autres événements en France, restez connecté. Bien évidemment notre Twizzou national (également joueur pour Gamestep) finit dans le top 4 de notre lan et empoche 25 euros. La force tranquille pour ce jeune homme capable des plus grands exploits.

Malgré pleins de soucis techniques. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli.

Tout d’abord un grand merci aux bénévoles sur place. Wyzax, Alan,Tobias et Carla ont assuré tout au long de l’événement et ont su nous supporter et gérer des situations compliquées de manière impériale. Bravo à eux !

Deuxièmement merci à nos soutiens. LDLC villefranche tout d’abord, qui nous soutient depuis le début et nous suit toujours avec grand attention.

Merci à StealthGamer pour son lot.

Merci ensuite à la ville de Villefranche Sur Saône, du soutien de ses élus et soutien financier. On espère que ce n’est que le début de notre aventure caladoise.

Pour ce qui est de la suite, le 11-12 Janvier, Gamestep participera à une manifestation caritative où pleins de jeux et de lots vous attendent. On vous tient vite au courant de la suite.

Share:
author image

Gamestep

L'idée d'une association organisatrice de LAN a germé dans la tête de Knel (Sacha) au mois de Novembre 2018, pour se voir créer fin Décembre 2018 avec le soutien de Rerdogan (Lucas). Sous l'impulsion de ces 2 meilleurs amis, l'association a rapidement trouvé un nom (GAMESTEP) et une ligne directrice : organiser le premier événement LAN sur Villefranche. Avec le soutien de différents acteurs du Beaujolais, la boutique d'informatique LDLC, l'opticien Tondeur, le groupe Segepo, Gamestep a pu en seulement 4 mois d'existence organiser son premier événement, sobrement intitulé G-LAN #1. Avec la passion, Sacha et Lucas sont passés de l'organisation d'une simple LAN à un salon de jeux-vidéo, le premier salon du jeux-vidéo en Beaujolais.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *